Un pont entre les étoiles

Les éditions vous proposent une série historique en 4 tomes. Tandis que la guerre entre le Japon et la Chine est sur le point d’éclater, une petite japonaise se lie d’amitié avec un chinois… Entre racismes et nationalismes, la marche de l’Histoire n’épargne personne, et surtout pas les individus.

Une oeuvre essentielle en cette période où les flux migratoires font renaître des relents nauséabonds en Europe. Car pour ne pas reproduire les mêmes erreurs, il est important de regarder et de comprendre notre passé. Tout l’intérêt d’Un pont entre les étoiles, au-delà de ses qualités graphiques et narratives, est de nous présenter une facette de la Seconde Guerre mondiale que l’on connaît trop peu ici – le conflit sino-japonais – et de permettre aux lecteurs de sortir de l’ethno-centrisme européen. Un titre qui s’inscrira donc parfaitement entre L’histoire des 3 Adolf, Zero pour l’éternité ou La Fillette au drapeau blanc.

Résumé : 1936, Shanghai. Pour suivre son père, Haru, jeune  Japonaise, est contrainte de déménager en Chine, loin de son Nagasaki natal. D’abord effrayée à l’idée de vivre dans un pays étranger, où les Asiatiques ne ressemblent en rien aux Japonais, la petite fille va faire la rencontre d’un jeune Chinois. Au contact de ce dernier, elle va connaître l’excitation de découvrir l’inconnu et de s’ouvrir, avec son regard d’enfant, à une autre culture. Mais quand les racismes et nationalismes s’en mêlent… Leur amitié pourra-t-elle survivre à la tempête qui se prépare ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *